Salon de l'automobile à Brussels expo le 14/01/11

                                                             Comme nous l'avait conseillé Karl Schuybroek, directeur de la communication chez Renault, nous sommes allées au salon de l'automobile, à Brussels Expo. Ainsi, nous avons pu voir en vrai  les fameux véhicules Renault Z.E mais aussi tous les autres véhicules électriques que les constructeurs proposent ou proposeront dans les quelques années à venir.        

Lors de cette visite nous avons fait une constation: les voitures électriques occupent une place vraiment mineure, une dizaine de modèles électriques pour des centaines de thermiques. Cependant, nous avons noté l'importance croissante du respect de l'environnement : ce ne sont plus les voitures les plus puissantes qui sont mises en avant mais celles qui rejettent le moins de CO2. L'écologie est vraiment devenue un soucis majeur pour les populations et les constructeurs mais il faudra quand même du temps pour que l'électrique réussisse à percer.

 

Le stand Renault :

Nous avons eu le privilège de monter dans les nouveaux véhicules Renault Z.E pourtant interdits d'accès au public.

 

La petite twizy avec ses motif colorés nous a vraiment séduit comme voiture de ville compacte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour  Zoe, nous avons été impressionées par la modernité et l'élégance du véhicule.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Renault a donné moins d'importance aux véhicules Kangoo Z.E ( à gauche) et Fluence Z.E (à droite). En effet, hormis le fait qu'ils soient électriques, ils sont totalement identiques à Fluence et Kangoo thermiques qui existaient déjà.                    

 

 


 

 

 

 

 

Finalement, nous avons également eu la chance de monter dans le nouveau concept-car DeZir : un coupé sport rouge flamboyant et 100 % électrique !

 

 

 

 

Les autres constructeurs :

Face à Renault qui propose 4 véhicules 100% électriques, les autres constructeurs sont beaucoup moins investis : s'ils ont développé la voiture électrique, ils ne proposent en général qu'un seul modèle . Voici un petit aperçu des quelques véhicules électriques autres que Renault que nous avont pu apercevoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peugeot et Mitsubishi:

Les deux contructeurs ont développé en collaboration une voiture électrique. Les deux modèles qu'ils présentent ont donc de fortes ressemblances, ils sont mêmes quasiment identiques. Du côté de Mitsubishi Motors Corporation, c'est la I-miev (photo de gauche) qui est commercialisée et pour Peugeot la iOn "Zéro emission" (à droite). C'est  un modèle adapté au milieu urbain, d'une puissance de 64 ch, vitesse maximale de 130 km/h et autonomie 130 km. Le prix tournera autour des         30 000 euros.

 

 

 

 

Citroën :

Citroën propose également une citadine 100 % électrique, la C-ZERO ressemblant très fortement aux véhicules proposés par Mitsubishi et Peugeot que ce soit au niveau de la carrosseri, de l'autonomie, de la place dans le véhicule, de la vitesse maximale ...

Smart :

Smart commercialise un nouveau modèle 100 % électrique, la smart for two electric drive. Citadine comme les autres, elle est cependant encore plus petite puisqu'elle ne propose que deux places contre quatre pour citroën, Mitsubishi et Peugeot.

 

 

 

 

 

  

 

Nissan : 

Pour Nissan, c'est la Nissan LEAF qui est proposée comme modèle 100% électrique. Une vitessse maximale de 145 km/h, cinq places, une autonomie de 175 km, fabriqué avec des matériaux recyclés et recyclables, c'est le premier véhicule 100 % électrique a avoir été élu voiture de l'année 2011.

  

 

 

 

 

 

Opel :

Chez Opel, nous avons découvert un modèle électrique un peu particulier : L'Opel Ampera . Cette voiture roule au 100 % électrique pendant 40-80 km et se recharge en 4 heures . Une autonomie bien faible vous vous direz, mais la voiture possède un moteur auxillaire qui permet d'alimenter le moteur électrique pour une autonomie de 500 km avec des émissions de CO2 tournant autour de 40g/km. Ainsi, ce type de voiture présente l'avantage de n'émettre aucune émission, et le problème de la faible autonomie est réglé , certes en émettant du C02 mais pour tous les cours trajets journaliers qui sont quand même majoritaires, la voiture ne rejettera aucune émission polluante. Son prix sera  de 37 900 euros .

Concilier le moteur électrique et le moteur thermique, serait-ce donc la solution pour régler le problème de l'autonomie ?

 

 

 

 

  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site