Interview chez Renault

 
 

 Renault est la firme automobile qui a le plus investi dans les véhicules électriques. De ce fait, nous avons décidé d'étudier d'un peu plus près ce conctructeur automobile, pour voir ce qu'il faisait en matière de voiture électrique et comment répondait-il aux problèmes qui se posaient quant aux besoins des utilisateurs.

 

 

                                      Mr Karl Schuybroek

 

Pour ce faire, nous avons pu obtenir un rendez vous avec Karl Schuybroek, directeur de la communication chez Renault BELGIQUE-LUXEMBOURG, qui a gentillement accepté de répondre à toutes nos questions. Voici donc un compte-rendu de l'interview qui a permis d'éclaircir un grand nombre de choses et confirmer nombreuses de nos recherches :

 

Est-il vrai que Renault a considérablement, si ce n'est le plus investi dans les voitures électriques ?

Karl Schuybroek : Oui, c'est exact. Renault a investi 4 milliards d'euros dans les véhicules électriques !

Cela fait une somme tout de même importante, vous êtes donc optimistes quant à l'avenir de la voiture électrique? Combien de véhicules pensez-vous vendre ?

K. S : En 2020, on pense faire 10 % du marché automobile ; le président lui est encore plus optimiste, il dit que si on ne fait pas 10% alors on fera 20%. Il faut en effet savoir que 80 % de la population fait moins de 60 km par jour, l'autonomie limitée ne devrait donc pas être un frein à l'achat d'une voiture électrique mais on sait qu'il faudra tout un changement de mentalité pour que l'électrique réussisse à s'imposer ; cependant, nous restons optimistes. Le véhicule électrique n’est pas nouveau mais on pense que c’est le bon moment pour le commercialiser.

Renault a prévu de sortir 4 véhicules électriques pour 2011, c'est bien cela ?

K .S : En réalité, des pays comme les Pays-Bas, le Luxembourg ont prévu de sortir ces véhicules mi 2011 mais la Belgique sera dans la deuxième vague avec une sortie prévue pour 2012.

On les appelle les véhicules Renault Z.E., seront-ils vraiment zéro émission comme cela est mis en avant ?

K.S : Oui, ils seront bien zéro émission mais à l'utilisation. Pour l'électrique, la seule chose qu'il faut prendre en compte c'est la production d'électricité. Bien entendu, on le sait lorsque l'électricité est produite à partir de la combustion des énergies fossiles, il y a une forte pollution mais cela reste inférieur à celle émise par les voitures thermiques. En effet, quel que soit le mode de production de l'électricité, en terme de CO2, cela reste toujours avantageux. Le scénario idéal est bien sûr avec les énergies renouvelables.

Pouvez-vous nous présenter brièvement ces 4 véhicules ?

K.S : Tout d'abord, il y Fluence qui existe déjà chez Renault mais dans la gamme non électrique. C'est une berline familiale spacieuse et confortable ; c'est pourquoi les clients potentiels sont plutôt des clients familiaux. Elle sortira en même temps que la Kangoo Express, la fourgonnette, qui devrait intéresser des clients plus professionnels comme la Poste par exemple. Sinon, on a également un tout nouveau concept, c'est Twizy, qui est un petit véhicule citadin avec 2 places l'une derrière l'autre ou alors 1 place et une volume de chargement plus important. On pense qu'il pourrait être utilisé aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, pour la livraison de pizza entre autres. Enfin, il y a Zoe qui est une petite berline au design séduisant, elle est vue comme la "voiture SPA". Contrairement à la Kangoo Express et à Fluence, Zoe et Twizy n'existeront jamais en véhicules thermiques, ces 2 modèles de voitures ont été conçus uniquement pour des moteurs de type électrique.

Pour quelle raison pensez-vous que les acheteurs devraient se tourner vers Renault plutôt que vers une autre marque?

K.S : Je vois deux raisons essentielles pour lesquelles Renault se distingue des autres constructeurs automobiles dans le cas de la voiture électrique. D'une part, Renault ne commercialise pas un seul véhicule électrique mais 4, adaptés en fonction des besoins des utilisateurs : on propose la Zoe, la fourgonnette Kangoo, la Fluence et la petite citadine Twizy. D'autre part, Renault propose cette large gamme de véhicules électriques à des prix accessibles. En effet, notre société qui a récemment conclu un partenariat avec le constructeur automobile Nissan fabrique l'ensemble des pièces du véhicule, tout est fait comme on dit en anglais "in house". Ajoutons à cela la fabrication à grande échelle, on obtient alors un véhicule dont le prix de revenu n'est pas important, ce qui permet à Renault de tenir cette politique de prix accessibles. Le consommateur a donc le choix, le tout à des prix abordables : un réel avantage ! De plus, Renault restera propriétaire de la batterie qui sera louée par le client pour 70 euros par mois. Ce dernier ne prend donc aucun risque. Chez les autres constructeurs, il faut acheter une batterie pour laquelle les prix varient entre 10 000 et 15 000 euros, ce qui représente une somme tout de même considérable. En matière de prix comme de choix, Renault propose les offres les plus intéressantes !

Nous tournerons finalement autour de quel prix pour l'acquisition d'un véhicule électrique ?

K.S : Bien entendu, le prix dépend du modèle choisi. La Kangoo sera au prix de 20 000 euros, Fluence 22 000 euros, tout cela hors taxes. Cependant, il faut aussi prendre en compte les 72 euros mensuels de location de batterie. En ce qui concerne Twizy et Zoe, les prix n'ont pas encore été fixés. Je sais que Twizy aura le même coût environ qu'un scooter trois roues, donc moins de 10 000 euros mais pour Zoe, je n'ai pour l'instant pas la moindre idée du prix autour duquel nous tournerons.

Un des problèmes majeurs de la voiture électrique est l'autonomie, quelle sera celle des voitures électriques ?

K.S : Actuellement, l'autonomie est de 160 km mais bien sûr, tout comme les pour les véhicules thermiques, cela dépend de la vitesse à laquelle on roule.

Un progrès considérable a donc été fait en la matière. A quoi doit-on ce progrès?

K.S : Il ne fait aucun doute que la technologie lithium-ion a permis un tel progrès mais il y a également eu (et il y a encore) un travail effectué sur le poids du véhicule pour améliorer l'autonomie. C'est essentiellement grâce à ces deux éléments que l'autonomie a pu passé de 80 à 160 kilomètres.

Les batteries seront-elles recyclées ?

K.S : Oui, bien sûr elles le seront complètement mais elles auront également une deuxième vie puisqu’elles permettront de stocker de l’énergie.

Parlez nous un peu de l’entretien de ces voitures électriques, sera-t-il important ?

K.S :Le coût d’entretien des véhicules électriques sera bien moins important que celui des voitures thermiques, en effet il n’y pas de vidange à faire. On peut estimer plus de 55% d’économies en entretien par rapport à un véhicule thermique puisqu'il ne se concentrera que sur les amortisseurs, les plaquettes de frein et les pneumatiques. On a donc ici un réel avantage ! Le moteur électrique contrairement à ce que l’on pourrait penser est bien plus simple qu’un moteur à essence.

 Les voitures électriques seront sans pollution sonore c'est bien ça ? Ne pensez-vous pas que cela pourrait être dangereux dans certains cas puisque l'on n'entend pas la voiture arriver ?

K.S : En effet, le moteur de ce type de voiture est totalement silencieux. Cependant à partir de 30 km/h, il y a le bruit des pneus sur l'asphalte mais aussi les bruits aérodynamiques. C'est vrai qu'en dessous de 30 km/h, cela pourrait être dangereux, notamment pour les piétons ainsi que dans les parkings. Actuellement, Renault travaille donc sur un système d'alerte sonore pour les vitesses inférieures à 30 km.

Pour son fonctionnement, il est nécessaire de recharger la voiture électrique, mais cela nécessite des bornes qui n'existent pas. Qu'est-ce qui est prévu à ce niveau là ?

K.S : Renault signe des partenariats partout dans le monde et montre aux gens qu'il y a du business à faire dans le domaine de l'électrique. Par exemple, d'ici 2020 EDF s'est engagé à installer 10 000 bornes de recharge.

L'infrastructure existante pourra-t-elle gérer la demande croissante en électricité due à l'expansion du transport électrique?

K.S : A présent, beaucoup d'électricité est perdue pendant la nuit. Je pense que le problème de surcharge du réseau électrique n'existera pa puisque la plupart des utilisateurs rechargeront leur véhicule de nuit. Par conséquent, il me semble que sur 24h, la distribution de l'électricité sera mieux répartie

Finalement pensez vous que ces 4 véhicules pourront satisfaire à 100% les utilisateurs?

K.S : Je dirais peut-être pas à 100% car c'est impossible mais avec cette gamme de 4 véhicules, nous pourrons sûrement satisfaire un grand nombre de clients en répondant aux besoins essentiels.

Je vous invite fortement à venir au salon en janvier où les 4 Renault Z.E. seront exposés, ce qui vous permettra de voir tout cela en vrai !

 

 

Les 4 véhicules Renault Z.E.

Renault sera le premier constructeur automobile à proposer des véhicules zéro émission et ce dès 2011. Ces véhicules électriques n’émettront pas de CO 2 lors de lors utilisation. En partenariat avec Nissan, Renault a développé une gamme de 4 véhicules électriques dont la puissance variera entre 15kW et 100kw (20ch et 140ch).


Fluence Z.E.

La Fluence Z.E est la berline par excellence. C’est une voiture aux lignes fluides et conquérantes, spacieuse, à l’intérieur confortable : une vraie voiture familiale, 100% électrique.

Quelques caractéristiques :

Dimensions : 4748 mm (longueur) sur 1458 mm (largeur)  

Vitesse maximale : 135 km/h

Puissance du moteur : 70kW ou 95ch

Type de batterie : Lithium-ion

Autonomie : 160 km

Recharge : standard (6 à 8 h) et système Quick drop

Prix : 26620 euros + 79 euros de location de batterie ( hors taxes)

 

Kangoo Express Z.E.

La Kangoo Express Z.E est la fourgonnette électrique : elle reprend tous les atouts de la version thermique et est destinée à une clientèle professionnelle, exigeante au niveau du coût d’utilisation.

Quelques caractéristiques :

Dimensions : 4213 mm (longueur) sur 1829 mm (largeur)

Volume de chargement : 3 à 3.5 m³

Vitesse maximale : 130 km/h

Puissance du moteur : 44kW ou 60ch

Type de batterie : Lithium-ion

Autonomie : 160 km

Recharge : standard (6 à 8 h)

Prix : 20 000 euros + 72 euros de location de batterie ( hors taxes)

 

Twizy

Twizy, c’est quelque chose d’inédit, une toute nouvelle façon de voir la ville. Cette petite voiture électrique rend les trajets en ville bien plus faciles et amusants. C’est le tout premier biplace 100% électrique. Twizy existera en deux versions : Twizy 45 pour rouler jusqu’à 45 km/h et cela dès 16 ans sans permis et Twizy 75 pouvant atteindre 75 km/h.

Quelques caractéristiques :

Dimensions : 2320mm (longueur) sur 1191 mm (largeur)

Vitesse maximale : 45km/h ou 75 km/h selon le modèle choisi 

Puissance du moteur : 15kW ou 20ch

Type de batterie : Lithium-ion

Autonomie : 100 km

Recharge : charge standard 3h30

Prix : encore inconnu

 

 

 

Zoe

Zoe est une berline compacte électrique qui a tout pour séduire. Avec cette voiture, c’est une nouvelle façon de conduire qui naît : conduire tout en se ressourçant.

Quelques caractéristiques :

Dimensions : 4086mm (longueur) sur 1788 mm (largeur)

Vitesse maximale : 135km/h

Puissance du moteur : 60kW ou 80ch

Type de batterie : Lithium-ion

Autonomie : 100 km

Recharge : Standard (6 à 8 h), Rapide (30 min) et système Quick drop (3 min dans une station d’échange

Prix : encore inconnu

 

 

 

                                                              Les 4 véhicules Renault Z.E. en vidéo

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site